Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Question de communauté locale - Revue N°13 - Septembre 2011

Vivre la confidentialité en Communauté

Je suis sensible à ce que vivent mes compagnons de route et je m’interroge sur ce que je peux dire ou non à leur sujet. Qu’en est-il de la confidentialité ?

La confidentialité est essentielle dans toute relation humaine, y compris au travail et en Église, parce qu’elle est une condition préalable à la confiance.  Nous avons tous conscience qu’elle est un pré-requis indispensable à la vie communautaire, mais sommes nous certains d’en partager la même notion ? Sur quels points exercer notre vigilance ?

L’autre : un frère du Christ

Ce qui fonde la Communauté, ce n’est pas une unité intellectuelle ou affective, ni même une manière de faire commune : c’est d’abord la relation personnelle de chacun au Christ. C’est l’enjeu de nos partages et cela conduit forcément à un respect mutuel comparable au silence des sanctuaires.  Tout ce qui peut porter atteinte à l’autre n’est plus envisageable : une question un peu intrusive dans nos rencontres, évoquer avec d’autres ce que nous avons entendu en réunion, etc. Ce qui peut nous paraitre anodin peut blesser profondément et avoir des répercutions imprévisibles.

Notre désir commun : s’entraîner à suivre le Christ

Décider en cherchant l’union à la vie du Christ suppose un chemin de liberté intérieure.  Pour nous encourager mutuellement sur ce chemin, chaque membre doit pouvoir évoquer en équipe les différents domaines de sa vie et ce qui y est en jeu. Pour que chacun puisse parler en vérité, il faut qu’il puisse compter sur le respect et la confidentialité des autres membres.
Aussi peut-il être profitable d’évaluer en équipe: mes attitudes mettent-elles les autres en confiance?  Dans quels domaines m’est-il difficile de partager en équipe ? Qu’est-ce qui m’y aiderait ?

Une vigilance personnelle et collective constante

Dans les réunions d’équipe : dans le deuxième tour, s’interroger avant toute prise de parole sur ce qui pourrait être une aide ou une gêne pour l’autre et oser parler mais avec délicatesse. En retour, oser dire aux autres ce qui nous gêne. 
Dans CVX hors de l’équipe : au fil des années les liens se tissent. Il est légitime d’échanger des nouvelles, comme dans une famille. Mais une information échangée par amitié peut parfois blesser fort si elle est colportée. En toute occasion, se souvenir ensemble que l’autre est un frère du Christ, et qu’il décide seul de ce qu’il veut bien dire et à qui il veut le dire. 
Hors de CVX : Notamment dans les petites villes ou dans les milieux où tout le monde se connaît, une réserve totale est indispensable !
Soutenons- nous dans nos différences ! Certains sont naturellement silencieux, et risquent de laisser une situation se dégrader dans le mutisme, et d’autres sont naturellement loquaces et curieux des autres, au risque de souffrir a postériori d’en avoir trop dit. Chacun veille en se connaissant bien et en ayant au cœur le même désir fraternel, mais osons aussi demander à nos compagnons leur soutien pour exercer ensemble cette vigilance.

Nadine CROIZIER
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.