Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Ecole de prière - Revue N°60 - Juillet 2019

Une semaine de prière accompagnée

Comment mettre en place une semaine de prière accompagnée ? Philippe Durandin donne la visée de cette proposition spirituelle et toutes les étapes concrètes pour l’organiser dans sa paroisse.

Une expérience inoubliable dans la vie d’un chrétien. Envisager une semaine de prière
accompagnée dans une paroisse, à la demande de son curé, c’est se préparer à vivre un temps spirituel un peu exceptionnel, un temps qui nous dépasse infiniment. C’est un temps de rencontres : rencontre avec son accompagnateur, rencontre avec soi-même, rencontre avec d’autres participants, rencontre avec son curé mais avant tout et par-dessus tout, rencontre du Christ dans sa Parole.

Laisser Dieu demeurer en nous. Il y a beaucoup de grands maîtres de la prière et l’équipe d’accompagnateurs a été formée à l’école de
l’un d’entre eux, saint Ignace de Loyola. Il s’agit de se tenir face à Dieu dans un rapport de confiance, « comme un ami parle à un ami »,
de s’ouvrir à Dieu qui veut établir sa demeure en nous, de tendre l’oreille pour ne pas éteindre l’Esprit Saint qui parle à notre esprit. Notre prière, c’est notre désir de Dieu : « Seigneur, que veux-tu me dire, à moi, aujourd’hui, à travers cette parole ? »

Être accompagné dans notre cheminement spirituel. Prier ne va pas pour autant de soi et on a souvent le sentiment
de ne pas savoir prier, qu’il faut sans cesse réapprendre. Pour progresser dans son expérience intérieure de la prière, nous avons besoin d’aides,
de conseils, de guides : c’est le rôle de l’accompagnement. Chaque jour, le participant se voit confier un passage d’Évangile par son accompagnateur, pour le prier chez lui et en parler ensemble le lendemain. L’accompagnement devient un « chemin d’Emmaüs » où l’on peut marcher à son pas, aux côtés de son accompagnateur, parler du Christ, se remémorer ses paroles et soudain, à un signe, reconnaître sa présence dans sa vie.

Prendre le temps de rencontrer le Seigneur. Celui qui participe à une semaine de prière accompagnée s’engage à deux choses : prier et être accompagné. Comment ? En prenant chaque jour, selon l’horaire qui lui convient, un temps de prière personnelle à partir d’un passage d’Évangile donné et selon l’approche pédagogique proposée par son accompagnateur. Il rencontrera son accompagnateur quotidiennement, en journée ou en soirée, à l’horaire convenu, dans les locaux paroissiaux.

Trouver équilibre et joie dans une relation à Dieu renouvelée. La démarche de prière proposée, inspirée des Exercices spirituels, nous apprend à écouter et à goûter la parole du Seigneur pour la laisser résonner en soi, la voir porter du fruit. Regarder, écouter, ressentir une scène
d’évangile, entendre les paroles et voir les gestes de Jésus, et laisser cette parole transformer notre vie.

Ce n’est pas tout à fait une retraite puisqu’on ne se retire pas de sa vie quotidienne mais qu’au contraire, on y inscrit sa prière, chaque jour, comme une rencontre amicale, un coeur à coeur avec le Seigneur où chacun pourra découvrir ou redécouvrir d’une manière nouvelle comment
la Parole de Dieu peut nourrir sa prière et sa vie.

Des fruits personnels qui impactent la vie paroissiale. L’inscription personnelle à une semaine de prière accompagnée participe à une dynamique paroissiale dont le souffle dépassera le cadre de la semaine. Des relations nouvelles se créent entre paroissiens qui se connaissaient de vue mais ne s’étaient jamais parlé. Chaque réunion paroissiale commence dorénavant par un temps d’écoute de la Parole de Dieu. Certains
paroissiens se retrouvent régulièrement pour prier ensemble, dans un coeur à coeur avec le Seigneur.


Philippe Durandin
Responsable diocésain des
Semaines de prière accompagnée
(Diocèse de Nanterre)









Depuis une quinzaine d’années, l’équipe d’accompagnateurs du diocèse de Nanterre a répondu aux demandes d’une trentaine de paroisses pour l'organisation de semaines de prière accompagnée. Certaines de ces paroisses ont renouvelé l’expérience deux ou trois fois à quelques années d’intervalle. Chaque semaine a rassemblé, en général, entre 40 et 70 participants pour 12 à 22 accompagnateurs.

Témoignages de participants :
  • « J’ai commencé cette semaine de prière accompagnée avec un sentiment d’inquiétude et de tristesse de ne pas savoir prier « comme il faut ». Mais les rencontres avec l’accompagnateur, son écoute discrète et ses conseils bien adaptés à mon cas m’ont permis de me rendre compte que Dieu m’aime comme je suis et est toujours avec moi, et de redécouvrir tous les dons qu’Il me fait chaque jour. A la fin de la semaine, je me sentais « bien », avec une nouvelle vision sur les priorités à donner à ma vie. J’ai même eu un peu peur du vide après ce temps de retraite, mais je garde en mémoire la méthode proposée et petit à petit, mon quotidien s’imprègne de la Parole de Dieu et m’ouvre aux autres. » (Une participante, mère de famille)

  •  « Une expérience intense ! Donner un peu de mon temps chaque jour pour un cœur à cœur avec Celui qui a donné sa vie pour moi, pour découvrir ou redécouvrir sa tendresse, oser demander son aide, recevoir en plénitude sa paix et sa joie, sa force pour continuer le chemin de la vie de tous les jours, avec l’aide d’un accompagnateur qui propose des textes, encourage et facilite l’entrée dans la prière... La semaine de prière accompagnée est en quelque sorte une porte qui s’ouvre pour une vie quotidienne non pas bouleversée mais renouvelée en douceur et en vérité. » (Un participant, resté longtemps éloigné de l’Église)


Témoignage d’un curé
  • « Pour la deuxième fois, notre Paroisse a proposé l’expérience d’une semaine de prière accompagnée, en temps de Carême. Au-delà de la quarantaine d’inscrits et de la dizaine « d’accueillants », c’est notre communauté paroissiale tout entière qui ressent les bienfaits de l’Esprit Saint à l’œuvre dans nos vies. Les participants témoignent de découvertes profondes dans la prière, du bénéfice de ce temps de pause spirituelle ou encore de l’apprentissage du lâcher-prise dans la confiance en Dieu. Mais communautairement, un élan de fraternité est donné, un goût pour la prière partagée se développe sous différentes formes, des engagements au service de la Paroisse se font jour et la Parole de Dieu se propage. » (Père Georges Vandenbeusch, curé de Sceaux)
Impression Envoyer à un ami