Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

Un tram nommé désir

 

Un tram nommé désir




Profitant des beaux jours précoces, je retrouve à une terrasse ensoleillée une amie pour déjeuner. Il y avait longtemps que je ne l’avais pas vue. Florence vient de changer de travail et il nous est plus facile de nous retrouver maintenant le midi. Que de nouvelles à échanger : son nouveau poste, la famille, les amis en commun… Une fois le tour fait des infos factuelles, la conversation s’engage doucement  sur du plus intime. Et là son regard brille d’une découverte qu’elle a hâte de me partager.

Avec son nouveau travail, elle doit maintenant prendre chaque jour  les transports en commun. Mais pour elle impossible de lire dans le tram. Trop de secousses, elle devient vite nauséeuse. Il lui faut pourtant bien remplir ce temps. Ce grand espace de temps lui semble si vide. Un temps entre le départ de chez elle où il a fallu préparer les enfants, faire en sorte qu’aucun oublie ses affaires. Entre les lunettes  de l’une  et la carte de cantine de l’autre, le matin est une course. Puis ce nouveau travail où il faut s’adapter aux collègues, comprendre les non-dits pour trouver sa place, être efficace dès les premiers mois. Alors ce temps de transport lui parait si vide à côté du reste de sa journée. Vite, vite, le remplir. Mais comment ?

Elle se rappelle alors, me confie-t-elle, qu’elle se plaint souvent de ne pas avoir le temps de prier. Et si c’était l’occasion ? Elle est quand même un peu gênée. Ne serait-ce pas ‘utiliser’ la prière pour combler ce vide ? Elle se lance…
Notre Père qui es…

Ses mots deviennent autres.  « Notre » avec tous ceux du Tram. Pour eux, qui ne Te connaissent pas. Mais comme il est lourd de porter autant de personnes scotchées à leur écran ou à leurs écouteurs !

Un murmure derrière elle transperce dans le crissement du wagon. Un murmure qui se répète. Qui donc marmonne, me dit-elle s’interroger alors ? Dans une tentative d’être discrète, elle se tourne lentement. Et découvre un homme qui lit sur son téléphone. Ou plutôt qui prie avec le Coran sur son écran.

Florence ne se sent plus seule à porter les voyageurs, à se tourner vers le « Tout-Autre ». Ils sont au moins deux ce matin-là dans ce tram.

Rachel Tsehaye
 
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.