Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Question de communauté locale - Revue N°42 - Juillet 2016

Quand un membre de l’ESCR nous visite



Un des membres de la nouvelle équipe service de notre communauté régionale vient de demander à notre communauté locale de  l’accueillir lors d’une de nos réunions. Nous sommes à la fois curieux et agacés car cela nous demande de changer nos habitudes. 
N’allons-nous pas alors perdre un temps précieux ? A quoi cela va-t-il servir ?


Nous sommes en effet attachés à nos réunions mensuelles autant
sur la forme que sur le fond. On sent bien que nous allons devoir
renoncer pour tout ou partie à notre réunion classique et que
cela nous dérange. La croissance de notre CL n’est-elle pas plus
importante que l’accueil d’un membre de l’ESCR ? Et qu’allons-nous
bien pouvoir lui dire ?
 
La tentation est grande d’évaluer cette rencontre, en terme de rentabilité,
on a l’impression qu’on va perdre son temps, que l’on se
connaît déjà, et que cela tout cela est bien conventionnel.
Pourtant nous passerions à côté de quelque chose d’essentiel en
oubliant que le Seigneur se donne à nous en tous nos lieux de rencontres.
 
N’en est-il pas ainsi pour Marie qui visite Élisabeth, Siméon
qui vit une rencontre inattendue lors de la présentation au temple,
ou lorsque Jésus rencontre les pèlerins d’Emmaüs ?
 
Connaissance mutuelle
 
Nous pouvons nous préparer à vivre la rencontre, à faire
connaissance. Chaque CL a une identité et une croissance qui
lui sont propres. Nous sommes alors invités à dire ce que nous
sommes personnellement, notre enracinement familial, nos occupations
quotidiennes, nos différentes missions d’Église, mais
aussi le cheminement de la communauté locale, les appels reçus.
 
Ce partage de vie va permettre à l’ESCR de contempler chaque CL,
de s’imprégner de la réalité. C’est goûter comment Dieu visite les
siens, chemine dans leur histoire, habite leur quotidien et se révèle
de génération en génération. À partir de cette rencontre pourra
naître une manière particulière de suivre le Seigneur en fonction
de ce qui se vit au niveau régional.
 
Ce temps permet aussi à la CL de découvrir, à travers le compagnon,
son ESCR : ce qu’elle vit, ses missions, comment elle
est en lien avec la communauté nationale. Enfin le compagnon
d’ESCR apporte une vision élargie de la communauté régionale ;
par sa place il est le lien entre toutes les communautés locales.
 
Cet échange permet un enrichissement spirituel et fraternel et
peut susciter un désir de s’investir davantage. Il peut faire entrer
dans un soutien mutuel.
 
S’ouvrir à plus grand
 
Cette rencontre peut être l’occasion de nous interroger sur
notre engagement dans la vie de la communauté « élargie ».
Quel lien entre les deux communautés, locale et régionale ?
Ce lien va se construire d’autant plus fort que nous ferons circuler
la parole entre nous. Par cette parole, il n’y a plus de cloisonnement,
ni de haut, ni de bas, ni de communauté de l’ouest, ni
de l’est, il y a certes des communautés locales réparties sur un
territoire mais reliées entre elles par la parole qui circule, qui fait
lien, qui est relation entre tous, par la marque de l’Esprit.
C’est donc une communauté Une qui se construit grâce à cette parole
qui se reçoit et se donne.
 
Alors oui, nous sommes invités à nous ouvrir à plus grand,
à connaître, à coopérer et à soutenir ce qui se vit dans notre
région et dans la communauté en général, pour accueillir
plus de vie et laisser le Seigneur ouvrir avec nous de nouveaux horizons.
Dominique Garnier
Impression Envoyer à un ami