Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Question de communauté locale - Revue N°20 - Novembre 2012

Prier ensemble

Dans le premier numéro de la Nouvelle revue, il était question de la prière en début de réunion de communauté locale. L’accent était mis sur l’importance de soigner l’entrée dans la prière. Pour la suite, nous faisons un partage d’Evangile. C’est bien, mais ne serait-il pas bon de varier les formes de la prière ?
 
Si nos rencontres commencent par la prière, c’est d’abord pour se mettre ensemble sous le regard de Dieu, en prenant conscience qu’Il est présent au milieu de nous. C’est aussi pour orienter le temps qui va suivre vers Lui, vers Son service et Sa louange. C’est enfin pour nous disposer à nous recevoir de Lui, à travers l’échange avec nos compagnons. L’introduction d’un temps de silence en début de réunion permet à chacun d’entrer dans cette disposition.
 
Ensuite le temps de prière partagée avec le texte biblique pourra prendre différentes formes. Ceux qui préparent chercheront à adapter la proposition de prière, en fonction du besoin de la communauté locale et du point où elle en est.
 
Le choix du texte est un premier point : le plus souvent texte de l’Ecriture, ce peut être un récit évangélique mais aussi un texte de l’Ancien Testament. De temps en temps, le support de la prière pourra aussi être une hymne, un chant, un texte spirituel… Le choix se fait en fonction du temps liturgique, de l’axe de relecture de la rencontre ou encore de ce qui se vit dans le groupe.
 
La manière de prier aussi peut varier. Le plus souvent, après la lecture du texte, il y a un temps de silence suivi du partage d’une prière. Mais rien n’empêche d’être créatifs pour proposer des moyens pour s’approprier le texte : on peut s’aider d’un chant, d’un geste ; prendre appui sur la lecture d’image d’une œuvre d’art ; prier avec un psaume, savourant les mots qui prennent vie pour soi… Dans la période d’enracinement (les années qui suivent l’année d’accueil), l’accent pourra être mis sur un point de la prière ignatienne à expérimenter, comme la demande de grâce ou le colloque, la méditation ou la contemplation.
 
La place de ce temps de prière peut aussi être différente d’une réunion à l’autre. Lors d’une réunion d’aide au discernement par exemple, on peut tout particulièrement demander la grâce de la liberté intérieure et se centrer sur l’invocation de l’Esprit Saint, tout en ponctuant la réunion de moments de prière silencieuse.
 
Le temps de prière est un moment important qui permet de faire l’expérience d’une Parole vivante qui s’adresse à chacun personnellement. C’est pourquoi il est bon de soigner ce temps. Quelle qu’en soit la forme, il doit permettre d’accueillir le texte pour lui-même ; de se laisser toucher et impliquer dans sa propre vie et enfin de laisser place à un temps où l’on peut d’adresser au Seigneur.
 
Important, il n’est cependant pas le tout de la rencontre. Cette prière partagée ne peut remplacer l’oraison personnelle ; elle est limitée dans le temps pour permettre le partage et l’échange qui sont au cœur de la démarche. Certains aimeraient prier plus longuement. Pour cela il y a les retraites et les week-ends communautaires. Mais pourquoi pas aussi de temps en temps une réunion plus longue, une réunion « qui prend son temps », avec un dialogue contemplatif, un partage de sa relecture et un vrai second tour, avec de la convivialité ?
 
Marie-Elise Courmont


Voir la fiche « La prière en début de réunion »  sur le site de la CVX www.cvxfrance.com/Documents/Formation
 
 
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.