Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Ecole de prière - Revue N°37 - Septembre 2015

Prier avec les psaumes

Comment prier les psaumes ?
Nous pouvons les prier seul(e) ou avec d’autres.
Tout peut trouver un appui dans la prière des psaumes :
nos joies et nos peines, celles que nous vivons en famille,
en communauté, celles aussi jaillies de notre écoute des
événements du monde, reflets des solidarités humaines et de ses misères.

Je vous suggère trois pistes, inspirées de la prière d’alliance.

Merci

Avec le Psaume 1 :
Merci pour le bonheur auquel nous sommes appelés.

Le psaume 1 commence par « Heureux ». Il exprime le désir
du Seigneur à notre égard et implique notre responsabilité.
« Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants
et se plaît dans la loi du Seigneur ; il est comme un arbre
planté près des ruisseaux… Il porte du fruit en son temps ».
Autre traduction : « Heureux l’homme qui ne se met pas en
marche dans le conseil des impies ».
Se mettre en marche est le verbe des vocations. Quand
Dieu appelle, il faut se mettre en route, comme Abraham, dans la
foi en la promesse. Souvenons-nous
des conseils de Paul aux Colossiens : « Poursuivez votre
route dans le Christ, tel que vous l’avez reçu ; soyez enracinés et
fondés en Lui… débordant de reconnaissance » (Colossiens 2,6).

…Des pistes pour prier

• Prendre le temps de laisser résonner ces mots dans notre coeur : ils interrogent notre désir.

Est-ce que je veux vraiment demeurer avec le Seigneur et
mettre mes pas dans les siens ou suivre mes idoles ?
Porter du fruit par la persévérance ou me laisser aller loin de la source ?
Ce discernement n’est pas ponctuel ;
c’est une invitation permanente à la vigilance, une manière d’être,
le choix de la vie, pour notre bonheur !

• Me souvenir de situations où je me suis senti(e) verdoyant,
portant du fruit. Je rends grâce à Dieu pour ce don reçu et partagé
qui a produit paix, joie, élan, confiance.



Pardon

Avec le Psaume 32 (31) :
Pardon d’avoir caché ma faute ; Merci pour la joie retrouvée.

« Heureux l’homme… Hommes droits, chantez votre allégresse ! »
C’est ainsi que commence et se termine le psaume 32. Entre les
deux, le partage d’un témoignage.
Celui d’un homme, celui d’un peuple. Mais sur quoi se fonde cette joie ?

Le psaume 32 (31), attribué à David (l’ensemble des psaumes
est de datation plus tardive), exprime l’action de grâces d’Israël
parlant comme un pécheur guéri et pardonné.

On peut être surpris qu’il semble attribuer son épuisement à Dieu,
comme si celui-ci en était responsable : « Ta main, le jour et la nuit,
pesait sur moi ». Il est vrai que l’épreuve est souvent l’occasion
de s’interroger. D’où vient cette lassitude ou cet épuisement ?
Dans le psaume, cette altération de la santé paraît liée au choix du
silence. Le refus de parler et de reconnaître sa faute entretient le
mal comme un feu qui brûle et se dessèche : « Je me taisais et mes
forces s’épuisaient. Ma vigueur se desséchait comme l’herbe en été ».

Le péché enfoui peut jouer sur notre imaginaire. Il transforme
l’image que nous avons de nous-mêmes, de notre relation à Dieu
et aux autres. « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, la vérité n’est pas en nous » (1 Jean 1,8).

Le contraire de « retenir » c’est « laisser aller » ; ouvrir un espace
de liberté, la possibilité d’une création nouvelle.
Les versets 8 à 10 le montrent clairement : le pardon
donne l’assurance de l’amour retrouvé et une lumière nouvelle :
c’est un appel à se laisser guider dans la confiance. « Je vais t’instruire,
te montrer la route à suivre, te conseiller, veiller sur toi ; n’imite
pas les mules et les chevaux… »
Le pécheur pardonné, libéré, peut alors devenir témoin pour
les autres. C’est ce que fait comprendre le psalmiste.

Il peut alors inviter les coeurs droits à partager sa louange. Il
nous invite sur ce chemin de vérité, à compter sur l’amour
du Seigneur et à recevoir de Lui notre joie.

…Des pistes pour prier

• Je prends le temps de me souvenir des moments où le poids de
mon péché m’a pesé, des moments où je me suis senti libéré.
Quelles conséquences dans mes relations à Dieu, aux autres… ?



S’il te plaît…

Avec le Psaume 85 (84) :
S'il te plaît, aujourd’hui et demain.

Ce psaume peut être divisé en trois parties :

Les bienfaits de Dieu dans l’histoire du peuple d’Israël, mémoire
qui invite à la louange. (versets 2 à 4).

Des demandes insistantes du peuple à son Dieu : « Fais-nous revenir, Donne-nous… » (versets 5 à 8).

Un regard sur l’avenir, habité par la Foi et l’Espérance : Dieu entend
et exauce la prière de ceux qui croient en Lui : « La vérité germera, la justice marchera »… (Versets 9 à 14).

…Des pistes pour prier

• Je peux prier ce psaume en relisant une journée, une semaine :
merci, pardon, s’il te plaît.

• Je peux aussi me laisser guider par deux ou trois mots qui orientent ma méditation.

Par exemple :
- Le verbe hébreu shoûb est utilisé plusieurs fois. Il peut signifier : revenir,
changer de route, se convertir.
Souvenons-nous du contexte de ce psaume : l’exil à Babylone
est terminé ; le Temple de Jérusalem est reconstruit. Mais l’enthousiasme
ne suffit pas : manque d’argent, de matériaux, tensions diverses.
Je peux penser à ceux et celles qui sont freinés dans leurs
projets de « reconstruction ». Je les nomme devant le Seigneur ;
j’implore sa grâce. Je me présente à mon tour avec mes désirs et mes
lassitudes. Dieu, fais-nous revenir…

- Le mot « terre » revient aussi plusieurs fois : c’est sur cette terre
que le Seigneur a été bienveillant pour son peuple ; terre que Dieu a
créée et qui a vu naître Jésus ; terre d’où germera la vérité ; terre où
l’Esprit est à l’oeuvre aujourd’hui, dans notre monde, nos églises,
nos familles, dans mon coeur.

Je laisse résonner ce mot « terre », et je présente mes demandes au Dieu de bonté.

Que demain, dans la Foi au Seigneur, mais aussi
grâce à la bonne volonté de ceux qui cherchent à aimer, Amour et
vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent.


Sr Marie-Christine Landry,
Soeur du Christ
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.