Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Question de communauté locale - Revue N°14 - Novembre 2011

Prendre des notes

Notre responsable de communauté locale nous encourage à prendre des notes pendant les réunions. Je trouve qu’il n’est pas toujours évident de savoir quoi noter, et au fond, est-ce bien utile ?
 
 
Tout d’abord, nommer les objectifs peut aider à choisir ce que l’on va noter. Prendre des notes peut être une façon de fixer notre attention. Certains se sentent plus présents quand ils n’écrivent pas, d’autres sont plus attentifs crayon en main. C’est une façon de mémoriser une parole à garder pour soi comme un trésor ou pour une méditation…
 
Noter pour échanger, relire, soutenir l’autre
 
Ce peut être pour ne pas couper la parole à l’autre si l’on n’a pas compris son propos. On note alors ses mots à lui, sans les changer pour pouvoir l’interroger : « Tu as dit ceci, peux-tu préciser ta pensée ? » Les notes servent pour l’ « échange » car pour parler à un compagnon, il est bon d’avoir noté précisément ses mots par respect pour sa parole et parce qu’elle va servir de base pour la mienne. Il est important aussi d’avoir noté ce qui m’a traversé quand il s’exprimait (motions intérieures) pour décider de « me taire ou parler »*.
Le fait de noter avec soin les projets, désirs, décisions des compagnons peut participer du soutien mutuel : lors d’une réunion plus tard, on pourra s’enquérir : « Où en es-tu de … ? »
Un enjeu notable enfin : notre prière de relecture d’année en préparation de la dernière réunion : Il est souvent profitable de reprendre nos notes avec le Seigneur, lui demandant d’attirer notre attention où Il veut ! Pour cela, avoir bien noté nos propres évaluations est très utile!
 
Méthodes pour prendre des notes

 
Une fois repérées nos raisons de prendre des notes, nous pouvons organiser notre façon de le faire. Le plus souvent, nous notons de façon linéaire mais il existe d’autres méthodes. On peut prendre sa page horizontalement et  délimiter plusieurs secteurs auxquels on attribue des titres : «  Je n’ai pas compris », « Trésors à garder », « Pour le deuxième tour », « Ce qui m’agace… (je regarde pourquoi )», « Ce qui me réjouit … (où Dieu parle peut-être)», « Désirs, décisions » ou autres… à définir par chacun. Il est parfois intéressant  de tracer une flèche pour grouper deux éléments. Les secteurs s’emplissent plus ou moins selon les réunions.
Autre idée : le codage couleur : une couleur par « genre » dans une prise de notes linéaire produit un beau cahier arc-en-ciel ! A la relecture d’année sautent aux yeux les couleurs qui dominent, et qui sait si le Seigneur ne s’en saisira pas pour nous parler ?
 
Trier pour respecter la parole de l’autre
 
Dernier point : en fin d’année, nous possédons un plein cahier de notes qui nous racontent mais racontent aussi nos compagnons. En relisant notre année avec le Seigneur, nous pourrions trier ce que nous allons conserver (il peut s’agir de recopier ce qui m’a fait grandir, des paroles « trésor », des décisions à soutenir, etc.) et détruire le reste qui ne servira plus : les confidences de nos compagnons notamment. Nous protégeons ainsi définitivement ce qui nous a été dit dans la confidentialité des réunions, pour le respect de chacun.
 
Hélène Castaing
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.