Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

Le surgissement de Marie dans ma foi




Œuvre d’Émile Gilioli à Vassieux en Vercors

 

Marie est arrivée dans ma vie comme une surprise totale, par un rêve pendant que je faisais une retraite à Saint-Hugues pour découvrir les Exercices spirituels de saint Ignace, à plus de cinquante ans.

Jusque-là, j’avais fui la figure de Marie qui me semblait utilisée pour culpabiliser les femmes afin de les soumettre à un modèle clérical et patriarcal, où leur travail, leur amour et leur silence ne suffiraient jamais par définition.

C’est de Jésus que je désirais me rapprocher grâce aux Exercices spirituels, car j’avais compris que ma spiritualité ne pouvait pas grandir si elle demeurait désincarnée.

En effet, bien que mon enfance se soit passée loin de toute Église, j’ai reçu dès le plus jeune âge le don d’une confiance inébranlable en Dieu, mais il me reste à cheminer vers le Dieu personnel.

Cette nuit-là, j’ai fait la connaissance de Marie d’une façon extrêmement soudaine, dans l’intime de mon âme : elle me tenait dans ses bras, j’étais encore un bébé. Elle m’exprimait son amour, son soutien et sa confiance en moi ; j’ai découvert sa force, sa droiture, l’unicité de sa volonté, également sa joie et sa paix. J’étais à la fois bouleversée de rencontrer « en vrai » une personne parfaite et stupéfaite de la confiance qu’elle me faisait.

Ce n’est qu’au réveil que je me suis avisée que ses bras ont tenu en premier l’enfant Jésus et que, depuis, elle nous porte et nous nourrit tous. Marie me fait confiance pour trouver Jésus, avec mes frères et mes sœurs, sur le chemin qui mène au Royaume de Dieu.

Depuis cette nuit, chaque fois que j’entends parler de Marie, je revois cette jeune femme débordante d’énergie aimante. C’est à mon retour de cette découverte des Exercices ignatiens que j’ai demandé à entrer en Communauté de Vie Chrétienne (CVX).

Cette expérience fondatrice a beaucoup changé mon approche des Évangiles car ma nouvelle proximité avec Marie en a rendue la lecture bien plus vivante et innovante. Particulièrement, elle m’a soulagée d’une fausse image de Marie qui marque encore la mémoire collective de l’Église.

Misogynie et cléricalisme ont beaucoup irrité certains croyants, jusqu’à tenter certaines de déserter l’Église en rejetant tout en bloc. Pourtant, Marie et Notre Seigneur veulent nous guider vers de nouvelles lectures toujours plus respectueuses de la dignité des femmes et des hommes. Mais, de fait, il nous est difficile d’accepter que Dieu nous aime, car nous nous aimons peu et mal.

Marie est la personne qui a su dire un oui total à Dieu ; l’identifier au rôle limité que certains réservent aux femmes est une erreur. Cette Marie que je connais n’est pas là pour « animer une improbable équipe B » en remplaçant Jésus auprès des plus simples ou des plus pêcheurs. Au contraire, elle nous soutient tous sur notre chemin d’émancipation aux côtés de Notre Seigneur.

 

Agnès

Impression Envoyer à un ami