Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Question de communauté locale - Revue N°36 - Juillet 2015

Le premier tour en réunion

LE PREMIER TOUR EN RÉUNION
 

Il est heureux de pouvoir partager sur notre vie dans le premier tour de nos réunions.
En général cela me semble facile. Mais je m’y prépare parce que je sais que
l’échange au deuxième tour dépendra en partie de ce qui a été exprimé avant.
Alors, quels points d’attention avoir pour ce premier tour, afin que la
réunion porte du fruit ?
 
Avant la réunion
 
Chacun a reçu une feuille de préparation adaptée aux préoccupations
de la communauté locale (CL), soit sur un thème particulier,
soit pour une relecture de vie des dernières semaines.
Aidé par ces questions, chacun fait une relecture dans la prière,
en se remettant en mémoire les mouvements spirituels que les
évènements ou les questions ont provoqués en lui, et ce qu’il en a fait.
Dans tel ou tel évènement, dans telle personne rencontrée,
où avons-nous perçu le Christ présent et à l’oeuvre, ce que le
Seigneur cherchait à nous faire comprendre dans notre manière
d’être et d’agir, de façon à mettre en cohérence notre foi et notre
vie quotidienne. Chacun se souvient de ce qu’il a ressenti ou
ressent encore : joie, tristesse, trouble, paix, et de ce que cela
a provoqué comme changement, approfondissement, croissance.
À la suite de cette relecture, il écrit ce qu’il veut partager à ses compagnons
au premier tour.
 
Pendant la réunion
 
Le temps de prière qui débute la réunion nous rassemble sous la
Parole de Dieu, nous met dans une attitude de disponibilité à l’écoute
de l’Esprit qui est en chacun et en la CL.
Au premier tour, chacun exprime la relecture qu’il a préparée.
Il choisit ainsi de se mettre sous le regard de ses compagnons, pour
qu’ils l’aident à approfondir, à clarifier, à discerner les appels de
Dieu, à le soutenir dans ce qu’il vit, éventuellement à modifier
quelque chose. Il y aura bien sûr une part de récit, pour situer le
contexte. Mais l’essentiel à dire est ce qu’il en retient, les mouvements
spirituels, les déplacements qui se sont produits, qui peuvent
être des appels du Seigneur.
Nous l’écoutons sans l’interrompre, en notant ce qui nous semble
important, même non exprimé verbalement, le désir qui l’habite,
les signes de consolation : joie, espérance, amour, désir d’aller
plus loin, ou les signes de désolation : amertume, tristesse, trouble, découragement.
Une écoute en bienveillance, sans jugement, est
la condition pour que la parole de chacun soit libre et en vérité.
 
C’est une véritable contemplation où chacun découvre un peu plus la
vie de ses compagnons comme une histoire sainte.
 
Nous avons tous le souci d’une parole suffisamment concise pour
permettre au deuxième tour d’être au moins aussi long que le premier,
car c’est là que la communauté se construit et grandit.
Mais chacun écoute aussi ce que la parole de l’autre fait retentir
en lui-même, ce qui le touche et comment cela le confirme ou
le déplace. L’Esprit Saint est à l’oeuvre en la personne qui parle
et en ceux qui l’écoutent. C’est ainsi que chacun et la communauté
tout ensemble grandissent dans sa relation au Seigneur et au
monde qui l’entoure.
 
Marie-José Bugugnani
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.