Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Repères ignatiens / Repères ecclésiaux - Revue N°32 - Novembre 2014

La bienveillance en acte

 La bienveillance en acte, une farandole… 

 

« Pour que celui qui donne les exercices aussi bien que celui qui les reçoit y trouvent davantage d’aide et de profit, il faut présupposer que tout bon chrétien doit être plus enclin à sauver la proposition du prochain qu’à la condamner ; et s’il ne peut la sauver qu’il s’enquière de la manière dont il la comprend et, s’il la comprend mal, qu’on le corrige avec amour. Si cela ne suffit pas, qu’on cherche tous les moyens appropriés pour que, la comprenant bien, il se sauve. » Exercices Spirituels n°22 

 

Le n° 22 des Exercices Spirituels est très connu. Les membres de la Communauté de Vie Chrétienne s’y réfèrent, fréquemment, et bien souvent à la manière d’un slogan. Peut-être ne le considérons-nous pas assez dans son ensemble, dans son développé... L’analyse qui suit vise à établir la dynamique sous-jacente qui donne consistance à ce que nous pouvons appeler la bienveillance, bienveillance qui s’offre à être vécue en toute situation du quotidien de nos vies. 

 

Ce qui est visé par Ignace, c’est de définir comment une attitude authentique de bienveillance est capable de s’ajuster [s’incarner] envers un personne formulant une proposition en une situation donnée. La situation modèle, c’est celle qui va suivre : le déroulé des Exercices Spirituels, où le retraitant et l’accompagnateur, « celui qui les reçoit » et « celui qui les donne », vont devoir parler entre eux sérieusement et durablement. Cette démarche demandera d’être actif en « cherchant notamment tous les moyens appropriés », tout en exerçant son intelligence en cherchant à «comprendre la manière ».  Alors apparaîtra l’enjeu fondamental : « qu’il se sauve ». 

 

Pour s’approprier la recommandation que fait Ignace, la faire nôtre dans nos quotidiens,  il est peut-être bon de percevoir comment le jeu des questions réponses, prévu dans la situation, prend sa bonne consistance dans l’ouverture à plusieurs champs. Le premier est celui de la réciprocité de fond posée entre « celui qui donne les exercices aussi bien que celui qui les reçoit » qui sont tous les deux reconnus comme « bons chrétiens » et qui cherchent tous les deux « aide » et « profit ». Un socle à partir duquel la situation va être abordée. Ces « aide » et « profit » révèlent aussi l’enjeu de fond de la situation aussi, de toute situation à vrai dire : l’évolution de l’autre… jusqu’à ce qu’il puisse « se sauver ». Ceci est le deuxième champ qui polarise l’action à mener. L’évolution des personnes est donc ce qui compte, le traitement de la « proposition » en découle… Ce qui surgit comme « proposition » est de fait relativisé ou tout du moins situé. Ceci autorise un travail sur la proposition. Il y a plusieurs « si » qui structurent le propos qui prend ainsi la forme d’un dialogue basé sur la « proposition » et s’attachant à la compréhension de celle-ci sous la modalité du « comment », la « manière »… avec, espérées, une prise de recul personnelle, une réflexion qui ouvre à une prise de conscience de soi-même plus que de la proposition elle-même qui trouvera alors de là sa juste place. 

 

La Bienveillance comme attitude de cœur pour  l’acc. (et aussi de l’accompagné) 

…pour que, la comprenant bien, il se sauve.  

La Clarté dans le travail de l’acc. axé sur le seul comment… 

 

…qu’il s’enquière de la manière dont il la comprend  

 La Liberté de l’acc. en questionnant  

sauver la proposition du prochain qu’à la condamner  

et s’il ne peut la sauver… 

et, s’il la comprend mal, qu’on le corrige avec amour.  

Si cela ne suffit pas, qu’on cherche tous les moyens appropriés…  

La Réciprocité vécue entre l’acc. et l’accompagné, tous deux sauvés par le Christ 

Pour que celui qui donne les exercices aussi bien que celui qui les reçoit y trouvent davantage d’aide et de profit il faut présupposer que tout bon chrétien doit être plus enclin à… 

 

Les champs à considérer pour avoir une attitude ajustée et bienveillante envers l’autre en situation par rapport à sa proposition. 

 

Ainsi : 

  • la liberté de l’accompagnateur est ajustée si elle est empreinte de bienveillance, si elle repose sur un sentiment fraternel de réciprocité envers la personne accompagnée et si elle ne se refuse pas au travail patient de l’explicitation du comment guidé par la recherche de la clarté. 

  • la clarté du travail est obtenue en en restant au « comment » sans aller vers le « pourquoi », ce qui demande de questionner avec liberté l’autre, sans ne lui imposer aucun dévoilement, en tenant la dimension fraternelle entre disciples du Christ, désirant purement la croissance personnelle de l’autre. 

  • la réciprocité est ce qui nt du pardon reçu du Christ, elle donne de voir l’autre avec bienveillance comme un frère comme moi, appelé comme moi. Se tarissent en moi tout jugement, toute curiosité. Je me mets à sa disposition en l’aidant à prendre conscience par le comment. J’y mets toute mon intelligence, toute ma créativité questionnante 

  • la bienveillance peut alors aussi être entendue comme cette attitude visant la croissance véritable de l’autre, son salut qui consiste à être pleinement vivant en étant pleinement relié au mystère de Dieu qui se révèle dans toute et par toute sa création. 

 

Ce que nous dit le n° 22 c’est que viser la croissance de l’autre avec bienveillance demande de proposer des moyens adaptés, en respectant la vérité dans la situation ainsi que dans la relation entre les  personnes. Cela demande d’entrer en dialogue authentique, et d’être ouvert au progrès légitime pour tous. La voie privilégiée est celle du partage sur le comment, sur la manière qui ouvre l’autre a une intelligence plus grande sur lui-même et peut lui donner ainsi de pouvoir évoluer, grandir, devenir, exister.... Just do it !


Jean-Luc Fabre s.j.

Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.