Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Courrier des lecteurs - Revue N°19 - Septembre 2012

L'expression "faire communauté"

Bonjour,

Tout d'abord merci pour la qualité de la revue, que j'apprécie beaucoup quand je prends le temps de la lire.

J'ai noté qu'une de vos rubriques s'intitule "ensemble faire communauté".
J'ai toujours été intrigué par l'expression "faire église", " faire communauté ", qui ne sont pas très à mon goût - si le "faire" appelle à l'action, je lui préfère le terme "vivre", plus complet (qui englobe la contemplation par exemple). Cette expression limite aussi selon moi la dimension de la grâce reçue - pour accentuer le rôle de l'homme dans la construction de la communauté.

(...)

Pourriez-vous donc m'éclairer sur le sens et l'origine de cette expression "faire communauté ", pour m'aider peut-être à mieux comprendre l'importance qui lui est donnée dans les rubriques de la revue Vie Chrétienne ?

Mille mercis et amitiés en Christ

Q.B.

 
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Fabre Jean-Luc le 05/10/2012 à 15:33

Comment je comprends « faire X… »
Dans une action humaine, un plus grand apparaît, il y a quelque chose d’un peu magique d’où
Nous faisons communauté,
nous faisons Eglise…
L’action de Dieu épouse l’action des hommes et lui donne de porter fruit, d’aller plus profond
Comme dans faire alliance…
D’autant plus que c’est un « nous » qui travaille…
L’absence de l’article signe ce côté sacré, magique…

Crahay Marie Emmanuel le 05/10/2012 à 15:35

Pour moi "Faire communauté" c'est comme "faire route", cela souligne la part active. Sur la route, il faut que les pieds avancent, pour la communauté il faut que chacun y mettre du sien...

Courmont Marie-Elise le 05/10/2012 à 16:03

Pour moi aussi cela évoque la part active que nous avons à prendre. Car il nous faut tenir les deux : cela nous est donné mais il nous faut aussi en prendre des moyens. Cela pour moi évoque la sentence: "Que telle soit la règle première de toutes tes entreprises : Aie foi en Dieu, comme si leur succès dépendait tout entier de toi, en rien de Dieu. Cependant, mets en oeuvre tous les moyens, comme si tu n'avais rien à faire, et Dieu, tout".
Mais c'est vrai que le verbe "faire" induit peut-être une fabrication à la force du poignet !

PARACINI Brigitte le 05/10/2012 à 19:21

"faire communauté"...c'est peut-être d'abord choisir de recevoir l'autre que je n'ai pas choisi, comme un cadeau du Seigneur (donc pas "activiste" et pourtant, un sacré choix! ou un choix sacré). c'est éjà beaucoup.
c'est peut-être aussi reconnaître mes limites à accueillir l'autre dans la totalité de ce qu'il est. et demander alors la Grâce, et voir que les autres n'ont pas la même limite que moi. et y consentir.
enfin, c'est peut-être alors, voir ce qui a bougé dans ce "recevoir mutuel" depuis un certain temps...et rendre grâce encore.
cela passe par des petits détails, des petits pas, parfois de bonnes "crises"! et c'est bon. et cela envoie vers d'autres lieux du vivre ensemble.

Kiki le 09/10/2012 à 17:46

Je n aime pas du tout cette expression. Neologisme qui m est vraiment desagreable a l oreille.
Comme dans le chant "pour un seul et meme dieu", je suis agacé par ces expressions :
Ton peuple a pris souffrance
Ton peuple a pris naissance
Ton peuple a pris lumiere...

C est vraiment du jargon.

             1             
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.