Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

L'ange en question

Je ne sais pas vous, mais moi, l’ange-gardien de notre voisine me rend plutôt perplexe. Surtout depuis octobre, depuis qu’elle l’appelle l'Angélou. A la grecque, forcément. Vous allez comprendre.
 
Auparavant, rien de bien extraordinaire : Fabienne fait tout simplement partie de ces croyants en quête (souvent fiévreuse) de signes d’un Dieu providentiel. Et qui délègue à un ange le soin de les dorloter au quotidien.
Une place pour la Clio, pile devant chez le pédicure ? Les clés retrouvées sous le divan ? L’intuition du clafoutis-poire, pour une amie dont c’est justement le dessert préféré ? Merci, l’Ange !
Ma première gêne vient de là. Ce n’est jamais : « Merci, Seigneur ». Comme si l’ange n’était messager que dans un sens : le courrier afflue – cartes postales ensoleillées, paquets cadeaux – et l’on se contente d’un pourboire au facteur.
 
Fin octobre, sur le chemin de Mycènes, vous vous en souvenez peut-être, un car de touristes français est tombé dans un ravin, faisant cinq morts. Fabienne devait être du voyage, mais au dernier moment, quelque chose en elle l’a dissuadée de prendre part à l’excursion. L'Angélou veillait…
 
A peine rapatriée par l'ambassade, elle est accourue à la communauté, suave et frémissante. Raconter cela à un jésuite, ça vous a des allures de Sainte Bernadette chez son curé. Je ne sais pas ce qui m’a pris (si, je sais. Quel roman familial n’a pas son chapitre « excursion tragique » ?) J’ai éclaté :
- Et les anges-gardiens des cinq touristes dans le ravin, ils étaient où ? En RTT ? Sérieusement, Fabienne, vous iriez parler d’Angélou aux veufs et aux orphelins ?
 
Un long silence.
 
Elle restait là, le front baissé. Je commençais à douter que mes paroles aient été pure sainte colère. Tout balbutiant, j’ai repris :
- Vous comprenez, Fabienne, ce pressentiment, c’est votre histoire avec Dieu. C’est intime… ça ne regarde pas forcément les autres… Dans la Bible, on dirait : garder le secret du roi…
 
Fabienne rentra chez elle.
 
Trois jours après, elle sonnait. Rayonnante, bible en main.
- « Il est bon de tenir caché le secret du roi, mais les œuvres de Dieu, il faut les célébrer et les révéler. »
 
Soubirous-Peyramale, balle au centre.
 
Moi, naïvement : Et vous êtes tombée sur ce verset par hasard ?
Elle, finement : Une amie de bon conseil, ça vous va comme réponse ?
 
Sûrement celle du clafoutis-poire.
 
La référence ? Livre de Tobie 12, 7. C’est l’ange Raphaël qui parle.
 
 
Philippe ROBERT sj.
Impression Envoyer à un ami