Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Courrier des lecteurs - Revue N°12 - Juillet 2011

Fidèle au sacrement du mariage

Je ne fais pas partie de la communauté Vie Chrétienne mais, amie d’un centre spirituel ignatien, je suis abonnée à la revue que je reçois toujours avec plaisir et que je lis avec intérêt. J’ai accueilli le numéro de juillet avec empressement quand j’ai découvert son titre : l’aventure conjugale.

Une véritable aventure en effet que mon mariage qui m’a conduit, après quinze années de bonheur, à voir mon conjoint s’éloigner vers d’autres horizons et à demander le divorce. Au cœur de cette épreuve j’ai été accompagnée par la présence discrète de Dieu qui m’a toujours tenu la main et qui a éclairé ma route.

L’engagement pris le jour de mon mariage, en présence de tous nos amis, familles et surtout avec Dieu a toujours gardé son sens : je me suis engagée à aimer mon mari pour toujours……La nouvelle façon d’aimer n’a pas toujours été claire mais j’ai compris que je pouvais prier pour lui, respecter sa liberté, donner à nos enfants une vision aussi juste que possible de leur père, essayer de lui pardonner, entretenir des relations de paix au sein de nos familles et belles-familles…..

Je ne suis pas seule à vivre ainsi le divorce. J’ai beaucoup d’amis qui partagent ce chemin et qui y trouvent paix et joie. J’ai aussi des amis qui se sont engagés dans une nouvelle union. Mais quand j’ai lu le chapitre intitulé : « l’accompagnement de l’Eglise », j’ai été stupéfaite. Aucune proposition (en dehors de Cana), aucun livre ne témoigne de ce chemin de fidélité au sacrement de mariage …..

Je ne m’aventurerai pas dans le débat théologique de l’indissolubilité du mariage et de la possibilité ou pas de communier pour les divorcés remariés. Ce débat me dépasse mais je ne pense pas que, comme vous le dites, « certains mariages meurent de fait ». D’un point de vue strictement humain, peut-être, mais si le sacrement de mariage est valide, Dieu y est engagé avec les époux. Et Dieu est fidèle.
Alors, qu’il faille accueillir les divorcés en toute situation, bien entendu….qu’il existe un chemin pour chacun et que Dieu nous attende tous, en nous prenant où nous en sommes, bien entendu…..mais que ceux qui ont le désir de rester fidèles au sacrement, de ne pas contracter une nouvelle union trouvent du soutien et puissent lire dans votre revue des noms de mouvements ou de livres qui les aident, je trouve cela légitime.

Je me permets donc de vous donner ces noms :
- parmi les mouvements : outre Cana (cité par votre article), la Communion Notre Dame de l’Alliance (www.cn-da.org), Miséricorde et Vérité (Dijon)
- parmi les livres :
° Séparés, divorcés, à cœur ouvert (Parole et silence)
° Le mariage à l’épreuve du divorce (Ed. de l’Emmanuel)
° Fidèles jusqu’à l’audace (Salvator)

Peut-être aurez-vous l’occasion de les signaler à vos lecteurs ?
D’avance, merci

C. C.
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.