Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Prier dans l'instant - Revue N°19 - Septembre 2012

En rentrant de l’Assemblée de la Communauté



N’étant pas déléguée, je n’aurais pas du être présente à cette assemblée.
Il m’a été demandé d’
être là pour écouter, et rédiger, avec deux autres personnes,
les orientations qui se dégageaient
tout au long de ces journées d’échange et de réflexion.

Je me sentais calme et disponible, du fait que nous serions trois.

Après avoir recueilli les premiers matériaux, nous voilà à pied d’œuvre.
Nous ne nous connaissions pas et n’avions donc aucune habitude de travail commune.

En ce qui me concerne, pour la première étape incontournable
consistant à parcourir tous ces documents et noter ce qui s’en dégage,
puis laisser émerger un axe possible de rédaction …
je suis lente.

Pire, si on me bouscule
je n’arrive plus du tout à réfléchir,
un peu comme un ordinateur surchargé qui déclare forfait.

Or,
nous n’avions pas ce temps qui m’aurait été nécessaire.
Nous en avions juste un peu.

Pendant un moment j’ai eu un passage à vide :

comment m’insérer dans ce travail commun, selon un rythme qui n’était pas le mien ?

Mes collègues, n’étant heureusement pas calibrées comme moi, ont lancé le travail,
et nous avons avancé petit à petit,
les idées se dégageant et le texte commençant à prendre forme.

A ce point là,
j’ai reçu la grâce d’accepter le moment présent tel qu’il était,
sans trop me comparer et me trouver défaillante.


Le Seigneur veillait, car çà ne m’est pas si naturel…

Quelques heures plus tard mes compagnes si actives étaient fatiguées,
et moi, forcément, beaucoup moins.
J’ai pu alors prendre le relais, à une étape du travail où je pouvais entrer plus facilement.

Tout au long de ces trois jours,

nous nous sommes épaulées selon nos capacités du moment,
et dire que nous avons été complémentaires n’est pas un vain mot.

Je suis reconnaissante d’avoir pu le vivre d’une façon aussi tangible.


Et vraiment je te rends grâce Seigneur de nous constituer ensemble comme tu le fais.
 
                 
Dominique POLLET
 
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.