Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Témoignages - Revue N°22 - Mars 2013

Confiance

Chantal parle à celle qui, dans la maladie, a su rayonner de sa confiance et entrainer les autres dans sa rencontre avec le Christ.


La maladie t'a emportée en ces premiers jours d'octobre. Elle était omniprésente depuis des mois avec les traitements sans cesse renouvelés, l'espoir avivé puis à nouveau déçu, la fatigue et les effets secondaires qui sapent insidieusement le moral. Pendant tout ce temps, tu as su garder l'ouverture du cœur et la qualité des relations, partageant ce qui t'habitait au plus profond.

Quelques séjours avec toi, et de nombreux échanges par skype, textos et mails ont été les moyens de vivre dans la proximité malgré l'éloignement géographique. Il m'a fallu désapprendre ; tu me disais « ne parle pas d'en-haut, parle d'en bas ». Entrer avec toi dans cet autre temps de la vie qu'est la maladie, et accepter de venir les mains vides, sans savoir ni faire, ni dire, ni comment prier. Désapprendre pour apprendre de toi.

Dans cette épreuve de la maladie, quelque chose t'était donné. Quelque chose de fort, si fort que tu voulais le partager, le donner à ton tour à ceux avec qui tu avais vécu tous les différents moments de ta vie personnelle et professionnelle. Tu avais un mot, c'était devenu ton mot de passe, ton code : confiance. C'était la direction que tu prenais, et tu nous invitais sans cesse à la prendre avec toi. Parfois tu la perdais mais tu revenais vers elle, tu t'abandonnais à elle et tu nous appelais avec insistance à être avec toi sur ce chemin.

Tu avais toujours vécu entourée de beaucoup de personnes très diverses, ta maison était accueillante aux jeunes comme aux plus âgés. Tu avais privilégié la relation à l'autre, choisissant d'y consacrer tout le temps nécessaire, dans la douceur comme dans les conflits. Dans les derniers temps où la maladie te mettait à l'écart du plus grand nombre, c'est par mail que tu as poursuivi l'échange. Malgré la peur d'être jugée et la pudeur qui te retenaient, tu as pu dire au fil des jours cette grande aventure intérieure, traversée de moments très durs, de révolte, où la sérénité s'était installée peu à peu dans la confiance. Tu as osé nommer la rencontre intense avec le Christ et la gratitude qui t'habitait le cœur. Cela ne gommait pas tout le foisonnement d'expériences d'une longue vie de recherche. Cela s'était unifié, simplifié en une fleur unique et précieuse. Les mots disaient ton expérience actuelle, ouverte au monde, à ceux qui souffrent dans la solitude, pour lesquels tu appelais à prier ou à penser.

Les mots de la confiance, tu as su les rire, les pleurer, les chanter, selon ce que tu traversais.
Ils nous ont accompagné jusqu'au bout avec toi. A travers eux, tu continues de nous interpeller.

Chantal
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.