Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Question de communauté locale - Revue N°17 - Mai 2012

Choisir le cadre des réunions

Choisir l'horaire et le lieu de nos rencontres peut paraître banal. Pourtant ces questions ont de réelles conséquences sur la vie de notre communauté locale.
 
Quand des personnes rejoignent une communauté, ceux qui les accueillent ont parfois du mal à changer leurs habitudes. “Si cela a toujours bien fonctionné comme ça, pourquoi changer!”, peut-on entendre. Pourtant, ce qui est évident pour les uns l’est moins pour les autres. Certains peuvent avoir des enfants à coucher, d’autres sortent tard du travail, d’autres encore doivent se coucher tôt… Et les lieux sont parfois difficiles à trouver : on veut éviter de faire trop de kilomètres ou de perdre trop de temps en transport… Chacun a ses contraintes. Néanmoins, ces questions sont souvent peu débattues.
 
Si on n’ose pas en parler, c’est souvent par peur de déranger les autres
 : comme les autres ne disent rien, c’est que cela leur convient ; alors, on ne va pas les ennuyer avec nos soucis, on va faire avec. Le danger est qu’à un moment je ne sache plus faire avec et que cela me conduise à ne plus voir d’autre issue que de quitter la communauté. Je penserai partir par respect pour ses membres, parce que je crois que je ne peux pas leur demander de toucher à ce qui semble important pour eux ; mais leur désir est-il vraiment que je parte ?
 
Si on n’ose pas en parler, c’est parce qu’on estime qu’il y a des sujets plus importants à aborder que de savoir si on va commencer les réunions à 20h, 20h15 ou 20h30. Et pourtant, c’est savoir se décider sur de petites choses qui permet de se décider sur de plus grandes : ce qui est vrai à titre personnel, l’est aussi pour une communauté locale. Et pourtant, c’est important pour moi, puisque le lieu ou les horaires me dérangent à chaque rencontre, donc je ne peux pas ne pas y penser à chaque fois.
 
Si je suis personnellement gêné(e),
c’est mon attitude, à la longue qui finira par ne plus être juste et au final c’est toute la communauté qui en pâtira. Pourquoi ne pas avoir foi qu’une solution respectant chacun est possible pour tous ? Si Dieu veut notre bonheur, une solution n’est-elle pas possible ? Ne serait-il pas profitable de passer du temps à définir le cadre de nos rencontres ? Ne serait-il pas nécessaire d’oser en parler afin que chacun se sente plus à l’aise et plus partie prenante  de notre communauté locale ?
 
Si j’ose en parler, ce peut être avec le responsable, au cours de l’évaluation d’une réunion ou au bilan de fin d’année si cela peut attendre. Peut-être qu’alors un beau temps de discernement communautaire pourra se vivre. La communauté prendra du temps pour entendre les impératifs de chacun, tant au niveau des lieux que des horaires. Elle prendra du temps pour écouter les souhaits de chacun, ce qui lui faciliterait la vie. Chacun pourra alors peser, mettre dans la balance tout ce qu’il a entendu. Et alors, surgira une solution qui conviendra, en n’oubliant pas qu’une solution bonne pour cette année sera peut-être à revoir l’an prochain. Et chacun se sentira plus responsable de la communauté.
 
Décider ensemble, même sur des choses apparemment anodines, c’est choisir de faire communauté.
 
Marie-Agnès Bourdeau,
Equipe Service Formation
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.