Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

Avoir le regard du Christ sur mes élèves

8h moins 5 !
Je gare ma voiture sur le parking, en contrebas du collège.
Cela ne va pas tarder à sonner. En haut dans la cour, c’est l’agitation, les cris, les rire.

En remontant l’allée bordée d’arbres, je ferme les yeux et m’imagine en montagne.
Je respire l’air frais et pendant quelques minutes je regarde en imagination 
les élèves avec lesquels je vais avoir cours et demande au Seigneur
la grâce, au cours de cette journée de voir en chacun d’eux son messager,
d’avoir son regard.
Chacun est aimé de Lui autant que moi.
Je l’appelle à l’aide !

Dans l’escalier ce sont les bousculades, ceux qui « agacent » les autres,
des filles qui « gloussent » bruyamment !
La mauvaise humeur commence à me gagner,
mais ce matin « je suis le portier de mon cœur » comme dit Lallemant s.j.
et apaisée j’accueille la vie en eux, me rappelant comment ils vivent.
L'Esprit me donne un regard aimant pour chacun.

A la porte j’accueille chacun calmement, avec un mot souriant et
en cours ce regard contemplatif me fait prendre soin de chacun,
veiller à ceux qui s’isolent.
Ils prennent alors davantage confiance en eux,
tentent quelque chose et je peux contempler l’action de l’Esprit qui
met la vie en eux et l'attention aimante en moi et rendre grâce.
Ce va-et-vient m'évoque « la contemplation pour parvenir à l’Amour » d’Ignace .

Mais souvent je suis totalement happée par la suite des cours :
rencontres avec les élèves, cahiers à remplir, documents à photocopier …
et j’oublie d’être « le portier de mon cœur », je fais tout, seule!
J’oublie d’ouvrir la porte à l’Esprit du Seigneur.
Et alors je me sens agressée par les élèves désagréables ou arrogants,
bavards, qui n’ont pas travaillé et je réagis vivement, sans trop réfléchir!
Je casse la relation car en fait je «suis menée » par des mouvements intérieurs,
sans discernement.

Je réalise que je dois être très vigilante à entretenir ces mini-pauses
de contemplation où je me dessaisis de moi-même
si je veux vivre de l'amour du Christ et le transmettre.

Claude

Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.