Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Expérience de Dieu - Revue N°14 - Novembre 2011

Au service d'un camp MEJ

70 œufs à écaler pour le pique-nique des enfants, 16 ou 20 pains pour le petit déjeuner, un pot de Nutella de 5 kilos pour l'équipe d'animation... voici les réalités pragmatiques auxquelles la CVX m'a invitée en me demandant de faire la cuisine durant un camp Mej, l'été dernier. Le Christ, qui choisit de préférence les temps de repas pour délivrer son message, s'est rendu présent de bien des façons dans cette expérience !


La cuisine, comme chacun sait, est le lieu de la vaisselle, de l'épluchage, du mijotage...  pour chacune de ces simples actions, nous avons (j'ai) une" façon de faire", pour ne pas dire des manies. Chacun en a. Plus ou moins. Pour être honnête, je ne pensais pas en avoir jusqu'à... ne plus être seule dans la cuisine ! Nous étions quatre cuisiniers-intendants. Autant de façons d'envisager la préparation des repas (é-qui-li-brés!..."mais il faut que les enfants aiment!"), les quantités (trop, trop peu ?), la gestions des restes (on jette ?), les courses ("trop chères",  "le bio c'est mieux", "achetons local"!).Plus on met de cœur à l'ouvrage, plus il est difficile d'accepter qu'il y ait plusieurs façons de le faire ! Reconnaitre que notre rapport à l'alimentation est finalement une illustration de notre rapport à nous-même et aux autres... voilà une des découvertes de ce camp ! En équipe cuisine, nous avons pris le temps de l'ajustement. Nous nous sommes rappelés que nous étions là dans un but commun : servir. En cela, l'équipe d'animation (directeur, animateur principal et spirituel) a été une aide précieuse ; nous intégrant à la vie du camp, invitant au dialogue entre nous et avec le reste de l'équipe d'animation. Petit à petit nous avons découvert comment faire véritablement équipe, plutôt que simplement se "répartir des tâches". Au fil des jours, nous sommes devenus un équipage, conscients de nos richesses et de nos différences. Avec beaucoup d'humour nous avons appris à en rire ! Etrangement, je pense que nos tâches n'en n'ont été que mieux accomplies !

Contemplation dans l'action

Chercher et trouver Dieu en toute chose... cette phrase m'a réellement taraudée durant les premiers jours ! Récurant mes marmites, épluchant mes kilos de carottes, je trouvais cette sentence déplacée, frisant l'angélisme! Un service oui, un temps de bénévolat, voilà tout... mais Dieu ? Non, il me faudrait du calme, pour le trouver, une oraison bien posée... comme lors de cette récente retraite, au Cénacle, oui, Dieu était bien là. Devant moi, comme en tête à tête. Mais dans cette cuisine, je n'ai tout simplement pas la "tête à ça". Je trouverais bien, après le temps de service, un moment pour aller à l'oratoire. Pour prier "pour de vrai".
La vérité sort de la bouche des enfants dit-on, en l'occurrence c'est l'un de leurs chants qui me l'a révélée: « Dieu est là comme un grain de sel, qu'on ne voit pas. N'oublie pas de goûter en toi, la saveur de la foi ! » Ce grain de sel qui change tout : Dieu est tellement là, que je ne le sens pas si je n’y prends pas garde. Sentir, goûter, savourer... Dieu parle à mes sens, à mon être entier, que je sois à l'oratoire ou en cuisine ! Trouver Dieu dans ce service, dans ces enfants et ceux qui les accompagnent, c'est choisir d'ouvrir les yeux ! Ce changement de regard s'est imposé doucement, comme une évidence.

Le choix

Ce camp a été lieu de rencontres... c'est l'une de ses principales richesses. Mais les fruits de cette expérience sont à cueillir en amont ! L'étape de la décision en est une illustration: 
Je suis engagée au Mej. Et à CVX. Je me réjouis et travaille, à ma mesure, à encourager les liens de ces deux mouvements. Spiritualité commune, rencontre des générations... je suis convaincue de tout cela. Mais de là à faire la cuisine dans un camp Mej, il y a un pas que je n'envisageais pas de franchir ! J'ai pour cela beaucoup de bonnes et mauvaises raisons ; à commencer par l'âge de nos enfants (la dernière vient de souffler ses deux bougies), la reprise du travail pour moi en septembre et un emploi du temps familial en perpétuel ajustement. Lorsque la question m'a été posée, nous avons décidé, en couple, d'y réfléchir sans présumer de la réponse. Grâce à Thierry, mon mari, j'ai accepté d'envisager comme possible ce qui ne me semblait tout simplement "pas pour moi"! C'est vrai que ce service est aussi (d'abord?) affaire d'organisation ! Nos quatre enfants ont trouvé leur place, en camp, ou avec leur papa durant ce temps. Familialement, ce service est devenu notre affaire à tous !
 

Laetitia Pichon



Pour l'été prochain, posez-vous la question !

Un camp mej se déroule en été. Il dure de 7 à 16 jours et concerne des enfants et des jeunes de 7 à 25 ans, répartis par tranches d'âge. Il peut se dérouler dans toute la France et même à l’étranger. On peut s'impliquer de façon multiples: en couple (monsieur à la cuisine, madame accompagnateur spi...). En invitant son filleul, ses petits enfants, ou ses propres enfants et en s'impliquant soi même dans l'animation (connivence et bons souvenirs assurés!). On peut même le faire en famille, en s'assurant que chacun trouve sa place (à ajuster avec le Mej au cas par cas!)... et pourquoi pas, en équipe CVX!

Renseignements :
Aude Pâques (CVX Anjou) 06 01 80 68 65, Camille Arminjon (CVX Hauts de Seine) 06 32 63 99 91, Aude Lejoubioux (CVX Paris Bonne Nouvelle) 06 50 52 38 41
animcvx.campmej@cvxfrance.com
 
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.