Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Faire communauté - Revue N°50 - Novembre 2017

« Pouvoir partager en confiance a nourri ma foi »

Le témoignage d’Armelle, Magistrat après la session nationale 2017 de l’atelier CVX Justice

Cet atelier s’est déroulé dans un endroit somptueux, Saint-Hugues de Biviers, face à Belledone, avec les roches de la chartreuse derrière nous, et à quelques pas dans le jardin, une vue magnifique sur Grenoble et le Vercors !

Un lieu inspirant donc, avec un accueil très chaleureux !

Quand je repense à ces quelques jours, c’est le mot gratitude qui me vient tout de suite !

Gratitude pour l’existence même de cet atelier, que j’ai connu et expérimenté pendant 4 ans à Marseille, sur le mode local (une réunion en soirée tous les deux mois).

J’y ai retrouvé au niveau national le même cœur et le même élan qui nous unit, la même grâce, oserai-je même dire, de pouvoir partager « autrement » entre acteurs de tout bord en lien avec la justice, en confiance et dans la bienveillance.

C’est si précieux !

Je peux me sentir parfois si seule et isolée dans mon travail.

Partager mon sentiment d’impuissance avec d’autres, mes vulnérabilités, ces endroits où « je ne sais plus », oui c’est très précieux.

Recevoir le regard de l’autre, qui me permet de percevoir des ouvertures, là où tout me semblait bloqué… de regarder une situation différemment, oui c’est très précieux…

Être bousculée dans ma perception du monde par les expériences des autres, oui c’est si précieux !

Dans cette dimension spirituelle qui nous unit, partager ensemble cette confiance au plus grand que nous, a nourri ma confiance et ma foi.

Les intervenants, par leur authenticité et leur engagement, m’ont aussi remise en route, sur ce chemin d’une justice qui peut se ré humaniser : des hommes et des femmes, ici et maintenant, sont en marche à cet endroit.
 
Une participante qui n’a pas d’atelier local là où elle travaille, témoignait de l’importance de cet atelier national pour lui redonner du courage dans son travail.

Car oui du courage (étymologie : avoir du cœur), il en faut dans ce travail en lien avec des personnes en grandes souffrances, et avec un système judiciaire (au sens large, prisons comprises) qui connaît de nombreux dysfonctionnements.

Alors merci encore à cet atelier qui permet de sortir de nos « fonctions », pour revenir au cœur de notre humanité, ensemble !

Armelle
Magistrat et membre de l'atelier Justice CVX à Marseille
Impression Envoyer à un ami