Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Prier dans l'instant - Revue N°10 - Mars 2011

… En regardant un flash mob



C’est un samedi de novembre dans une
centre commercial américain.

Au cœur de celui-ci, un
fast food bien rempli.

Des clients y boivent un soda ou mangent un sandwich dans un restaurant avec, en bruit de fond, la musique de Jingle Bell jouée au piano par un homme déguisé en père Noël.


Soudainement, une jeune femme, occupée à consommer une glace, se lève et entonne le Hallelujah d’Haendel.

Elle est bientôt suivie par un, deux puis une trentaine de choristes qui se dressent les uns après les autres. Leurs visages sont
souriants, détendus, comme s’ils faisaient la chose la plus naturelle du monde.

Les clients d’abord surpris se mettent à sourire et à sortir leurs appareils photos. À la fin du morceau, ils applaudissent à tout rompre. La
foule anonyme des consommateurs s’est transformée en une communauté, réunie dans une même émotion.

Ce flash mob, réalisé par une chorale chrétienne, visionnable sur internet
[1], n’avait pas pour but de porter une revendication ou de faire connaître une cause, fût-ce t-elle chrétienne. Il cherchait à offrir gratuitement du beau.
 

Seigneur, je n’ai pas eu la chance jusqu’à présent d’assister à ce genre d’événements en faisant mes courses.
Mais je te rends grâce pour ces chrétiens, qui font advenir quelque chose de ton
royaume dans les lieux de la vie la plus quotidienne, que ta présence, à travers eux, transfigure.

Je crois que lors de ta venue, tu viendras donner un sens nouveau à toutes nos activités et constructions humaines. Je te rends également grâce car tu es comme un
souffle imprévisible. Tu te manifestes au moment et à l’endroit où nous ne t’attendons pas.
 

Charles MERCIER
 
 
 

Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.