Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Question de communauté locale - Revue N°41 - Mai 2016

L'évaluation en fin de rencontre

Pourquoi ne pas revisiter de temps à autre la manière dont nous vivons ce temps d’évaluation.
Et d’abord quels en sont les enjeux ?
 
Pour chacun des membres, c’est une rencontre avec le Seigneur
qu’il vient de vivre, par la Parole, la prière, le partage de ses compagnons.
Il s’agit de recueillir la grâce individuelle et collective qui
est donnée, de la formuler pour soi-même et pour les autres.
 
Pour la communauté locale et sa croissance, pour les rencontres
à venir, ce temps d’évaluation est capital. Des convergences, des
tonalités nouvelles, des désirs peuvent s’y exprimer.
 
Pour le binôme responsable-accompagnateur, l’évaluation peut
être le point de départ de leur relecture du vécu de la communauté
locale. Elle pourra leur donner des « balises » sur la route en
indiquant des signes de progression ou des freins. Elle dira aussi si
certains temps de la réunion sont à travailler (à rafraîchir) dans la
forme et le fond.
 
Pour ceux qui vont préparer la prochaine rencontre en concertation
avec le binôme, l’évaluation peut les aider à s’interroger sur la
grâce dont la communauté locale a besoin ou sur une orientation à
conserver ou une nouvelle voie à prendre.
 
Quant aux manières de faire et de vivre ce temps d’évaluation,
elles sont toujours à « réinventer » pour s’adapter avec simplicité, souplesse et rigueur.
On peut s’inspirer de ce que nous faisons lorsque nous relisons
notre prière.
Il s’agit de prendre quelques minutes (indispensables)
à la fin du 2ème tour pour laisser d’abord « se calmer » les réactions
immédiates puis se mettre en écoute plus profonde. Pour
cela, revenir intérieurement aux différentes phases de la réunion,
entendre le(s) mouvement(s) dominant(s) en soi, et ceux plus
discrets puis, avec l’Esprit, choisir ce qui semble important de dire
pour soi et pour la communauté locale : une parole personnelle et
vraie à cueillir, une parole au plus près de l’amour que j’ai pour la
communauté locale et du désir de sa croissance.

Écrire quelques mots pour éviter l’écueil de l’influence du voisin précédent.
 
Quelques questions qui peuvent aider :
 
- Quelle est la coloration d’ensemble (quelques mots pour la qualifier) ?
 
- Qu’est-ce qui m’a permis de m’engager dans la rencontre ?
 
- Et maintenant, qu’est-ce que j’éprouve (gratitude du cadeau de
la soirée, lumière, pacification, reconnaissance, élan, désir…
ou bien insatisfaction, tension, sentiment d’inachevé, tristesse, résistance…) ?

 
- Et pour continuer, quels moyens mettre en oeuvre, quelle grâce
demander, quelles dispositions intérieures développer ?
 
On peut aussi cibler des questions en fonction de ce qui se vit
dans la communauté locale : par exemple sur l’écoute, la confiance
mutuelle, la prière, notre rapport à la communauté régionale…
 
L’évaluation est ce moment précieux qui permet de dire la
valeur du don reçu et aussi de clore et d’ouvrir : clore la réunion
avec les premiers fruits qui se disent, ouvrir les coeurs aux grâces à venir.
 
Marie-Françoise Olivier
Impression Envoyer à un ami